Il existe plus de 600 formes de pâtes, chacune utilisée dans but précis. Pâtes longues, pâtes courtes, pâtes qui peuvent être farcies, pâtes pour les soupes – leurs utilisations sont infinies! Certaines formes et tailles conviennent mieux à la tenue de sauces dans leurs stries, tandis que d’autres conviennent mieux aux plats cuits au four. Faisons un tour non exhaustif de quelques formes de pâtes et la manière dont elles invitent à être consommées.

Les Macaronis, Cannellonis, lasagnes : à cuisiner au four !

Les macaronis sont de minuscules tubes. Ils n’ont pas besoin de retenir les sauces, car on les trouve souvent nageant dans le minestrone ou dans une sauce au fromage. Ils fonctionnent à merveille pour les gratins par exemple !  Les cannellonis appartiennent à la même famille de pâtes que les lasagnes et sont généralement associés aux mêmes ingrédients à passer au four.

Les Penne, Conchiglie, Orecchiette, Linguini : des pâtes faites pour les sauces !

Les penne sont tubulaires et biseautées pour ressembler à la pointe d’une plume. Leurs stries permettent aux sauces tomates et aux légumes de s’accrocher aux pâtes, et ce de manière équilibrée pour chaque portion. Qu’il s’agisse d’une carbonara ou de Penne à la Napolitaine ou aux olives, elles sont parfaites. Ensuite, les formes de pâtes en forme de coquilles ou d’oreilles, comme les Conchiglie et les Orecchiette, permettent de contenir des sauces plus lourdes à base de légumes. Ces pâtes servent de petites tasses à sauces délicieuses ! La Linguini, elle, ressemble beaucoup à un spaghetti, mais sa forme aplatie lui permet d’accrocher des sauces légères à la crème ou aux fruits de mer.

Alors si l’on vous propose une recette d’escalope à la Milanaise, quelle forme de pâtes choisirez? 🙂